DÉONTOLOGIE GBL

Le CLUB / ESPRIT

 

« ON NE NAÎT PAS CHAMPION, ON LE DEVIENT »
 

Principe du sport

5 valeurs olympiques (Expliquées par des enfants).

  • Dépassement de soi: Battre son propre record, dépasser ses limites et donner le meilleur de soi sans tricher.
  • Joie dans l’effort: On fait un sport pour le plaisir et le plaisir de l’effort. Étre heureux en m?me temps que l’on essaie de gagner.
  • Fair-play: Jouer correctement en respectant la règle du sport. Être gentil et ne pas être mauvais joueur.
  • Respect des autres: Ne pas faire le malin quand on gagne et ne pas tricher. Ne pas chercher à faire du mal aux autres.
  • Harmonie entre le corps et l’esprit: Être bien dans sa tête et dans son corps. Être mieux quand on rentre chez soi

Fullcontact

Les différents niveaux

Le dopage

L’avantage procuré par le dopage est indéniable et peut permettre un gain important dans la performance. Mais la performance, même à un haut niveau reste plus que jamais accessible au sportif cherchant à optimiser l’ensemble des multiples facteurs qui la compose et permet de réfuter le discours trop souvent entendu du recours à des substances ou méthodes dopantes présentés;es comme une solution d’entraînement incontournable dans la performance, et quelque soit le niveau du sportif.
Les pratiques dopantes présentent un réel danger pour la santé, avec des conséquences parfois fatales, ou sinon pouvant être la source de séquelles futures qui ne vont pas du tout dans le sens et l’esprit du sport.
De toutes façons, rien ne remplace l’entraînement!

Bases de l’entraînement

Si rester à l’écoute de son corps demeure une r&eagrave;gle fondamentale pour le sportif, ce dernier se doit d’être capable de construire son entraînement sur des bases rationnelles. Afin d’obtenir des résultats qui permettent d’optimiser au mieux les performances sans pour autant nuire à sa santé.

– Notion d’entraînement total: s’intéresser aux différentes composantes

    Composante physique
    Composante technique
    Composante tactique
    Composante psychique

– Charge d’entraînement:

    Pour qu’il y ait progression, il faut que la charge de l’entraînement soit en progression constante.
    Le risque est celui de vouloir flirter avec les limites de l’organisme en n’intégrant pas les phases de récupérations indispensables. Une telle attitude conduit souvent à l’effet inverse de celui initialement recherché, à savoir une baisse de performance (Syndrome de surentraînement)

– La séance:

    L’échauffement dure entre 15 et 45 min., progressif et adapté en fonction du niveau de pratique.
    La séance proprement dite: elle doit être soigneusement minutée et organisée en fonction de l’évolution du niveau de performance.
    Récupération: permet un retour aux conditions d’équilibre du milieu intérieur.

– Apprentissage:

    Pour le sportif:
    Avoir envie de se perfectionner et être motivé
    Être capable d’accorder sa confiance tout en étant apte à saisir l’impact des exercices réalisés
    Être capable d’évaluer objectivement les progrès accomplis.
    Pour l’entraîneur: en considérant la personnalité et le comportement de chacun des sportifs au niveau.
    Les facteurs de base de la performance: force, vitesse, endurance, mobilité et adresse
    Les facteurs plus secondaires: fatigabilité, adaptation au variation de la charge d’entraînement.
    Du comportement psychomoteur: capacité d’assimilation technique, finesse de perception, stabilité des acquisitions motrices.
    Du comportement affectif et social: manque ou excès de confiance en soi.

– Musculation:

    Utile pour la préparation physique mais doit obéir à une planification.
    La structuration des séances est à établir en fonction du type de développement choisi (force, vitesse, endurance de force ou de vitesse) et des groupes musculaires.

– Étirements : 2 buts précis

    Le développement de l’amplitude articulaire
    Échauffement et récupération musculaire

– Hydratation:

    Elle joue un rôle très important et les pertes doivent être compensées en permanence.

– Nutrition

Il faut faire attention aux attitudes addictives liées aux croyances que parce qu’un individu pratique en grande quantité une activité physique, cela va entraîner obligatoirement un déséquilibre des fonctions métaboliques. Pour éviter cela il faut simplement une alimentation diversifiée et équilibrée adaptée aux besoins énergétiques du sport pratiqué et aux caractéristiques individuelles du sportif.
Les journaux sportifs publient souvent des recettes pour la préparation ou les compétitions, le sujet se vend bien.
Avant de s’intéresser aux « suppléments miracles », donc méfions nous des régimes et recettes.
L’alimentation retentie sur la santé, mais aussi sur les performances.

Conseils du Docteur Charly Morel